Continue

This site uses third party analytics cookies. Continuing the navigation over the following banner or closing the same is expressed consent to their use.

Understanding Investing 简体中文网页 Members section

Diversification

La diversification des placements est essentielle pour réduire les risques des investisseurs de tout type, des grands fonds de pension aux particuliers qui placent leur épargne. Différents types de fonds donnent accès à des catégories d'actifs et à des stratégies dont les performances peuvent varier selon les conditions du marché et la conjoncture économique. Le large éventail de fonds UCITS qui existe sur le marché permet aux investisseurs de diversifier leurs placements, puisque les fonds investissent dans des actifs, des secteurs économiques ou commerciaux, des régions ou des pays différents.

Les fonds UCITS étant conçus pour être adaptés aux particuliers, ils prévoient un certain degré de diversification afin de réduire leur sensibilité à la performance d'un petit nombre d'actifs. En général, plus les actifs d'un fonds sont différents, moins il y a de risque de perdre une partie importante de son portefeuille en cas de chute de la valeur d'un actif en particulier.

La règle la plus connue est la règle dite des "5/10/40". Selon cette règle, au maximum 10 % des actifs nets du fonds peuvent être investis dans les titres d'un seul émetteur, et les investissements de plus de 5 % dans un seul émetteur ne doivent pas constituer plus de 40 % du portefeuille total.

Il existe cependant quelques exceptions. Par exemple, si le fonds vise à reproduire un indice boursier ou autre, le plafond par émetteur est de 20 % des actifs nets (35 % dans certaines circonstances exceptionnelles).

Tout placement dans un autre fonds ne doit pas dépasser 20 % des actifs, et pas plus de 30 % du portefeuille du fonds UCITS peut être investi dans des fonds autres que des fonds UCITS. De plus, les fonds UCITS ne peuvent effectuer un placement dans un autre fonds supérieur à 25 % des actifs totaux de ce fonds.

Conformément au principe de répartition des risques, l'organisme de réglementation d'un fonds UCITS peut autoriser celui-ci à investir jusqu'à 100 % de ses actifs dans des titres et des instruments du marché monétaire émis ou garantis par des États membres ou des autorités locales de l'UE. Dans ce cas, le fonds doit détenir des titres d’au moins six émetteurs différents, et la proportion de titres de chaque émetteur ne doit pas dépasser 30 % des actifs nets du fonds.

Il existe divers plafonds de ce type, conçus non pas pour éliminer tous les risques, mais pour le contenir dans certaines limites convenables pour un investisseur ordinaire. Ces règles régissent les placements dans des actifs non cotés ou non négociés sur un marché reconnu, l'utilisation d'instruments dérivés, tels que les contrats à terme et les options, et les risques de contrepartie (risque de défaut de l'autre partie à la transaction avec le fonds).

Le prospectus du fonds UCITS doit contenir des renseignements détaillés et précis sur les catégories d'actifs dans lesquelles le fonds est autorisé à investir. Il doit également mentionner si le fonds est autorisé à effectuer des opérations sur des instruments dérivés financiers. Le cas échéant, le prospectus doit clairement énoncer si les opérations sur les produits dérivés sont effectuées à des fins de couverture ou pour atteindre les objectifs d'investissement du fonds. Il doit également indiquer que l'utilisation de produits dérivés peut modifier le profil de risque du fonds.

Updated on 12/03/12  
Share |